français | maybe english

Interception au-dessus de l'Alaska

1 er août 1989. C'est la toute fin de la guerre froide. Quelque part en Alaska, des radars de défense US ont détecté deu...

27 avril 2016

Nuage du jour : Stratocumulus


Un des aspects de l'aviation, c'est la météo. L'analyse et la compréhension de la météo sont primordiales pour garantir le bon déroulement d'un vol, et tout particulièrement pour nous autres petits VFR. C'est un sujet passionnant, technique voire scientifique, mais qui n'est pas sans un coté poétique.
La connaissance des nuages en fait partie. Et les nuages ont une aura toute particulière pour le rêveur : des nuages gris et pluvieux incitent à la mélancolie, les gigantesques masses orageuses incarnent la puissance de la nature, et les boules de coton qui mouchettent les cieux d'été forment des objets ou des personnages merveilleux. Tous ont des noms et des caractéristiques, et je regrette de ne pas mieux les connaître. Pour y travailler, j'ai décidé de commencer une collection de nuages.

 



Stratocumulus
Ce matin, en attendant le bus, c'était "le type de nuage le plus répandu de tous".
Stratocumulus = 10 points.

Globalement soudé et épais, masquant le soleil : Opacus.

Mais tendant parfois à se fractionner : presque Lacunosus ?
 

23 avril 2016

Hoser here, shoot!

Iceman: You two really are cowboys.
Maverick: What's your problem, Kazansky?
Iceman: You're everyone's problem. That's because every time you go up in the air, you're unsafe. I don't like you because you're dangerous.
Maverick: That's right! Ice... man. I am dangerous.
Maverick, Goose, Iceman, Slider… Des personnages hauts en couleurs : sûrs d'eux-mêmes, fanfarons, indisciplinés, bagarreurs...  Ils sont les secondes stars du film Top Gun, les têtes d'affiche étant évidemment les fameux F-14 Tomcat qu'ils pilotent.
Mais au même  titre que les scènes de combats aériens du film, bien qu'excellentes, ne brillent pas par leur souci de réalisme, certainement les confrontations entre Maverick et Iceman, le dédain flagrant de Maverick pour les règlements, ou les parties de beach volley torse nu sur les plages de Miramar sont-elles largement romancées ?

Eh bien pour le beach volley je ne sais pas, mais pour le reste…

----


En 2006, les derniers Tomcats encore en service étaient mis à la retraite. Au hasard de mes errements sur internet, j'étais alors tombé sur le site d'une association dédiée à commémorer leur longue carrière dans la Navy - logiquement nommée tomcat-sunset.org, le crépuscule des Tomcat. Les forums de ce site ouvraient une fenêtre fascinante sur l'univers de l'US Navy de la guerre  froide : s'y retrouvaient aux cotés des simples amateurs d'aviation militaire, des mécaniciens, des officiers de pont, des contrôleurs, des ingénieurs retraités de Grumman, et même du personnel navigant, pilotes et RIO, etc. Et au centre de tout ça, un fil de discussion intitulé "Hoser Here......Shoot!".

Hoser est le callsign de Joe Satrapa, un pilote de chasse, légendaire dans le microcosme de l'aéronavale américaine, connu dans le monde de l'aviation militaire, largement inconnu au-delà (y-compris des passionnés d'aviation). En parcourant d'abord, puis en dévorant avec de plus en plus d'intérêt les pages de cette discussion, j'ai découvert un personnage extravagant : malicieux voire sournois, extrêmement performant, parfois potache, irrespectueux, doté d'un ego pouvant confiner à l'absurde… Et les protagonistes de ses histoires n'étaient pas en reste : Smash, Turk, Snort, Hillbilly, Mako… étaient les portraits des personnages fictifs de Top Gun. Et probablement leur inspiration.


----

C'est tout récemment, en triant de la paperasse virtuelle sur Google Drive, que je suis tombé sur des copier/coller de ces histoires, qui m'ont rappelé ces personnages et leurs aventures. En faisant une recherche rapide, je me suis rendu compte que non seulement les forums de tomcat-sunset.org ont disparu, mais qu'il y a très peu de traces de tout ça sur le web. Par contre, les gars de tomcat-sunset.org ont publié un livre compilant ces récits, livre que j'ai donc commandé et lu.
Après une préface par John Lehman, et une rapide mise en contexte, le bouquin est une suite vaguement ordonnée des Hoser Stories. Transcriptions fidèle de posts de forums ou de communications par email - la plupart du temps par Hoser, mais aussi par des personnes l'ayant côtoyé durant sa carrière - elles sont écrites comme on imagine qu'elles ont été racontées des centaines de fois dans des bars de pilotes pour épater les copains. Jargon militaire et aéronautique, digressions, narration approximative, onomatopées mystérieuses, et même fautes d'orthographe, rien n'est retouché. Ce qui a un côté brut, une authenticité rugueuse qui se marie parfaitement avec les personnalités des auteurs/acteurs. Et quand je parviens à comprendre par moi-même les subtilités d'une anecdote en me dépêtrant des acronymes ou des termes techniques, j'ai le sentiment l'espace d'un instant de faire un peu partie de cet univers.


----

Mais c'est quoi, exactement, une Hoser Story ?
Avant tout, c'est une histoire de marine, et là où un conte de fée commence par "Il était une fois…", une histoire de marine commence par "Et ça, c'est pas des conneries…".

Par exemple… Evaluation du AIM - 9L.
Ok, voilà un autre histoire typiquement Hoser.
Hoser n'était pas vraiment du genre "communauté des testeurs", mais pour le coup il travaillait sur ce projet qui consistait à tester la capacité quart avant du AIM-9 "LIMA" à tête thermique, qui venait d'arriver sur le marché et était un missile facial (on pouvait obtenir la "tonalité" dans le quart avant et il n'était pas nécessaire de manœuvrer dans l'habituelle position de destruction dans le quart arrière).
Donc Hoser était dans l'équipe pour travailler à comment contrer cette nouvelle capacité, et il y est parvenu. Ses camarades pilotes d'essai n'arrivaient pas à comprendre, mais quand ils arrivaient au merge contre Hoser, ils ne pouvaient pas obtenir de tonalité. Au sol, son crayon bien aiguisé, Mr Satrapa était sur le point d'écrire son rapport à la communauté : "Les tactiques de Hoser pour contrer le puissant LIMA. OK, d'abord il vous faut un MAX DE SMACK (lire vitesse). Ensuite à 10 miles, vous coupez les deux (i.e. les MOTEURS), attention pas RALENTI, vous ETEIGNEZ LES SALETES ! A 2 miles (insérer les geignements du démarrage d'une voiture froide avec les mouvements de rotation de la clef et les pressions sur une pédale d'accélérateur invisible), vous les REDEMARREZ. Vous aurez encore dans les 400 nœuds au merge et je vous suggèrerais de faire votre première manœuvre dans le plan vertical!" On ne l'a jamais laissé écrire ce rapport.


----

Le livre est disponible ici :

C'est austère dans la présentation, et demande un minimum de concentration et d'investissement pour tout comprendre, mais malgré tout je le recommande à tout passionné d'aviation militaire anglophone.